RDC : ARE et SYCOHYDRO se mettent d’accord sur la procédure de certification de la centrale de Busanga

Les experts de l’ARE et SYCOHYDRO élaborent la procédure de certification de la Centrale de Busanga (Ph. opinion-info.cd)

Les experts de l’Autorité de Régulation du secteur de l’Électricité (ARE) et une délégation de la Société Sino-Congolaise Hydroélectrique (SYCOHYDRO), conduite par Matthieu Abena Gongo, Président du Comité de pilotage, de suivi et d’accompagnement du projet de construction de la Centrale de Busanga, ont recemment dressé l’état des lieux du dossier de la demande de certification de la Centrale hydroélectrique de Busanga et la ligne de transport Haute tension 220 KV Busanga répartiteur de Kapata (SICOMINES).

Cette délégation a échangé avec les experts de l’instance nationale de l’ARE, particulièrement sur les éléments de la documentation à mettre à la disposition de celle-ci et de l’expert indépendant qui sera recruté y compris la préparation du protocole à suivre dans la certification.

“ Il a été question d’examiner avec les experts de l’ARE les conditions de délivrance d’un certificat de conformité lié à la centrale elle-même et à la ligne de transport du courant électrique menant vers le répartiteur de Kapata ”, a indiqué Matthieu Abena.

Et d’ajouter :

“ Il va être établi un chronogramme détaillé de la procédure et toutes les diligences nécessaires seront dégagées pour qu’on puisse arriver à la délivrance in fine du certificat de conformité qui pourrait permettre la mise en route de cette centrale ”.

Il est à signaler que la centrale hydroélectrique de Busanga, d’une capacité de 240 MW (quatre turbines de 60 MW) dont une production moyenne de 1 320 milliards de Kilowatts heure, est située dans le territoire de Lubudi, chefferie de Munanga, dans la province du Lualaba à environ 140 Km de Kolwezi. Elle est construite dans le cadre de la coopération Sino-Congolaise par le projet Sino-Congolais des mines (SICOMINES).

En tant que régulateur, l’ARE a, en effet dans ses attributions la réception et l’examen des demandes des permis (concessions, licences, autorisations…) faites par des personnes physiques ou morales désirant exercer l’une des activités du secteur de l’électricité (production, transport, distribution, commercialisation, importation ou exportation du courant électrique.

Explication de la procédure.

Les experts de l’ARE ont expliqué à leurs hôtes la procédure, leur rappelant que celle-ci est organisée par la Loi N°14/011 du 17 juin 2014 relative au secteur de l’électricité et le Cahier des charges général des activités du secteur de l’électricité, publié par l’Arrêté N°°081/CAB/MIN/ENRH/18 du 27 décembre 2018.

Ils ont également évoqué l’Arrêté ministériel N°031/CAB/MIN-ENRH/2017 du 27 avril 2017 fixant les conditions et les modalités d’agrément des Experts indépendants, des prestataires des services dans le secteur de l’électricité et des fournisseurs des matériels et des équipements des installations électriques, de froid et de climatisation.

Plusieurs éléments doivent être pris en compte dans le cadre de la procédure, à savoir le dépôt de la demande de certification ; la transaction de la documentation exigée par l’ARE en fonction de la nature des installations ; l’adoption d’un chronogramme provisoire ; le recrutement de l’expert indépendant par l’ARE ; la signature du protocole de certification intégrant le chronogramme définitif ; la descente sur le terrain par l’expert indépendant et les experts de l’ARE ; la rédaction et transmission à l’ARE du rapport de l’expert indépendant ; et l’octroi ou non du certificat de conformité.

Les documents à produire

Par ailleurs, les experts de l’ARE ont rappelé les documents à produire, dont la demande a déjà été faite à SYCOHYDRO dans une correspondance. D’après une dépêche de la Cellule de Communication de l’ARE, d’une manière générale, pour obtenir le certificat de conformité, l’opérateur doit produire la dernière version des études de conception de l’aménagement, comprenant notamment les études topographique, hydrologique, géologique et géotechnique ainsi que les notes de calcul des principaux ouvrages et équipements ; les plans et schémas généraux As-Built de l’aménagement (Génie civil, électricité, mécanique, électromécanique, contrôle et commande, etc.)…

Au terme des échanges, les délégués de la SYCOHYDRO ont remercié les experts de l’ARE pour la clarification de la procédure. Ils ont pris en outre l’engagement de transmettre le plus rapidement possible la documentation à l’ARE, souhaitant trouver une entente avec leurs interlocuteurs sur un chronogramme d’activités.

(Opinion-info.cd)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.