Lualaba : Quelle est la part du Ministre provincial des Mines dans la fraude minière ?

Jean-Marie TSHIZAINGA, Ministre provincial des Mines/ Lualaba lors de la SCT 2021 (Photo : LMP/SDL)

“ Quelle est la part du Ministre provincial des Mines dans la fraude minière au Lualaba ?”, cette question vaut son pesant d’or car Erick TSHISOLA, Directeur de Cabinet du Ministre provincial Jean-Marie TSHIZAINGA SANAMA a été cité comme commendataire dans cette affaire alors que ce jeune chef de cabinet n’est impliqué ni de près ni de loin à cette fraude constituée de près d’une vingtaine de camions lourdement chargés des minerais quittant la ville de Kolwezi pour une destination connue de seuls vrais responsables de cette supercherie à grande échelle.

Alors que certaines langues mal intentionnées accusent Erick TSHISOLA d’être propriétaire de la coopérative COMIA-SCOOPS, dententrice de ladite cargaison minière.

Interceptés par le service de l’anti-fraude pendant le séjour au Lualaba du Ministre des Finances Nicolas KAZADI accompagné de l’Inspecteur Général des Finances Chef de service Jules Alingete, ces dix-sept (17) camions de minerais n’ont pas payés les taxes conformément à la législation minière en vigueur.

Pendant ce temps, certaines personnes mal intentionées vont démarrer la campagne de diabolisation contre le directeur de cabinet du ministre provincial des mines et du ministre lui-même. Certaines langues fourchues affirment sans preuves que les 17 camnions de minerais interceptés appartiennent à Érick Tshisola avant d’affirmer sans aucun gêne que la coopérative COMIA-SCOOPS l’appartiendrait également.

De quelques investigations menées par lualabamaprovince.com, il apparaît comme un nez au milieu du visage que le Directeur Erick TSHISOLA n’est pas responsable de la coopérative COMIA-SCOOPS.

Nos sources révèlent que certains acteurs politiques, que nous nous réservons le droit de citer nommément sont derrière ce dossier et cherchent à tout prix à salir la bonne réputation du ministre provincial des mines et de son directeur de cabinet. Une attitude qui ne va en rien ébranler la détermination de Jean-Marie TSHIZAINGA et tout son cabinet d’oeuvrer pour le développement de la province du Lualaba.

La Rédaction

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.