Lualaba : Les cultivateurs expropriés par Metalkol déterminés à rentrer dans leur droit observent un sit-in

Une vue des cultivateurs en sit-in devant l’Assemblée provinciale du Lualaba (Ph. de Tiers)

Les cultivateurs victimes de l’expropriation des champs par Metalkol, une entreprise minière exploitant à la périphérie de Kolwezi, ont passé la nuit du lundi à mardi 08 juin 2021 à la belle étoile devant les bureaux administratifs de l’Assemblée provinciale du Lualaba. Avec les enfants, des familles entières ont bravé le froid et autres difficultés dans l’objectif de faire entendre leur voix.

Ils ont pris d’assaut les alentours de l’Assemblée provinciale depuis 10 heures du lundi 07 juin avec des pancartes sur lesquelles l’on pouvait lire le message clé : ” Chers députés, votre silence est un signe de complicité “.
Victimes de spoliation par Metalkol, ces cultivateurs ont choisi de passer la nuit à l’entrée de l’Assemblée provinciale pour exprimer leur éternelle revendication restée sans suite jusqu’à ce jour à savoir le payement de leur indemnisation telle que prévue par la législation minière du pays.

Des enfants en compagnie des parents en sit-in (Ph. de Tiers)

Malgré cette action, aucune attention ne leur a été accordée de la part de la représentation provinciale restée insensible à leur cris et à leurs douleurs.
Il y a quelques mois, ces cultivateurs ont entrepris un autre sit-in de plus de trois jours devant l’hôtel du gouvernement provincial sans succès.

Il sied de rappeler qu’une centaine des familles a été expropriée par Metalkol sans un autre forme de procès. Une pétition adressée au Gouvernement provincial depuis novembre 2020 sur ces revendications est restée sans suite. “ Une impuissance des autorités face à Metalkol ”, s’indigne le Coordonnateur de l’IBGDH (Initiative de la bonne gouvernance et droits de l’homme) qui accompagne ce Collectif des cultivateurs afin de le remettre dans leur droit.

Du côté de l’entreprise, cette énième action est un non événement vu le manque de communication. A la direction de l’entreprise localisée sur le Boulevard Lumumba, la barrière est restée hermétiquement fermée.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.