Bondo MEKI MPOYO RUDOLF, une intelligence séduisante pour les jeunes révolutionnaires

BONDO MEKI MPOYO RUDOLF né le 14 mai 1979 à Kolwezi dans l’ex province Shaba(Katanga) à l’hôpital H.P.K .

Fils de cette actuelle province Pilote de la RDC,le lualaba Rudolf a fait ses études primaires à l’E.P.A du lualaba et
Les études secondaires à L’I.TC . DILALA (Athénée de Kolwezi) ainsi que les études universitaires à l’université de Lubumbashi où il obtiendra un diplôme de licence en option Économie appliquée.
mais également doctorant en Économie.

Doté d’une intelligence très pratique et incontestable, RUDOLF BONDO Appelé affectueusement BOA par ses étudiants est une référence pour plusieurs jeunes intellectuels et surtout ceux aspirant intégrer la vie politique.chef des travaux à l’université de Kolwezi,ce vaillant homme à voix roque a su convaincre nombreux de ses collègues enseignants des universités à S’idéaliser en son savoir et accepter honnêtement qu’il est un surdoué en matière économique au lualaba et est l’incarnation véritable de la révolution lualabaise.

En 2006,il intègre la politique pour valoir ses atouts au service de la nation.
Depuis lors, BONDO MEKI MPOYO RUDOLF s’est toujours substitué en opposant contre la gestion de la res publica qu’il qualifie d’ irrégulière car ne respectant pas les règles et principes du pouvoir politique prônés par Jean-Jacques Rousseau dans son œuvre dénommée “contrat social”.

Défenseur du peuple et avocat de toute personne victime d’injustice,il a toujours été prêt à encourager d’ autres jeunes ambitieux à mener une lutte inéluctable sans craintes pour le réveil pratique de l’élite révolutionnaire dont il s’est dit membre actif.

Il est l’un des jeunes enseignants actifs dans les médias pour la cause Congo depuis un temps.dans les débats politiques, BONDO MEKI MPOYO RUDOLF n’est pas à présenter au public.
Bien qu’étant économiste, ce jeune enseignant économiste surprend plusieurs tendances scientifiques en se retrouvant sans confusion aucune au centre d’idées s’accommodant ainsi à tous les domaines scientifics,en l’occurrence des sciences juridiques, politiques etc…

Gourmand de la perfection ,il cherche toujours à aller à l’étape supérieure.
Convaincu du “SOCIAL-DEMOCRATIE” , à l’avènement du démembrement Territorial en 2014, Rudolf bondo était le premier au front, seul avec son franc parlé pour interpeller les autorités de sa nouvelle province,le lualaba à faire mieux pour l’intérêt supérieur du peuple.

Vedette inébranlable,son souci de travailler par abnégation pour l’intérêt de ses frères et sœurs,d’exploiter son intelligence au service de sa nation lui a valu plusieurs peine, accouchant ainsi une épreuve supérieure. D’où il connaîtra plusieurs années successives les retombées de l’instauration tranquille et sans gêne d’un pouvoir terriblement déflationniste.

Aujourd’hui membre du cabinet politique de madame Fifi masuka saïni gouverneur intérimaire de la province du lualaba, BONDO MEKI MPOYO RUDOLF exploite son intelligence sûrement pour le bien de sa terre natale en qualité de conseiller.

Courtois envers tout le monde,ce jeune enseignant scientifiquement séduisant est heureux d’appliquer le dicton français disposant que; “l’avenir est plus intelligent que nous tous” et continue de rêver grand pour servir la République démocratique du Congo valablement.

Par brunel KATSHI

Vous aimerez aussi...

8 réponses

  1. Manassé kazadi dit :

    Il est un bon exemple pour la jeunesse congolaise et particulièrement pour celle de lualaba,c’est mon idole.

  2. Joslin kanash dit :

    Il a toujours été le soutient de tout le monde

  3. Anonyme dit :

    Vous êtes une force 💪💪💪

  4. Daniel dit :

    Une personne pas comme les autres ma référence privée je l’aime mon ctx

  5. Fabien mutanda dit :

    L’homme très simple, social, intelligent, bravé, sans peur et très intéressant dans la province du Lualaba j’aime bien vous voir surmonté jusqu’à représente cette province

  6. Adrien dit :

    Moi j’ai hâte de rencontrer ce mentor ,qui a toujours eu un langage nickelé et qui encourage toujours une jeunesse active et participative

  7. CT X BOA le “gardien des temples”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.