LUALABA : Pour faire face au choléra à Kolwezi, des mesures hygiéniques s’imposent!

Une vue d’un marché dans la ville de Kolwezi

Declaré la semaine dernière, le choléra reprend peu à peu surface au Lualaba. Maladie dite des mains sales, elle est infectieuse et contagieuse. Pour y faire face, les professionnels sanitaires invitent la population à des mesures hygiéniques qui s’imposent. Celles-ci doivent être observées dans les milieux publics, les établissements scolaires et universitaires, les ménages et nos milieux de travail. Aucun endroit n’est épargné.


La prévention c’est également l’assainissement de l’environnement. Les différents marchés de la ville demeurent de foyers de propagation par excellence. Et les autorités compétentes, à tous les niveaux n’y accordent aucune urgence. Au marché Central de MANIKA, des tas d’immondices sont perceptibles malgré les travaux communautaires dits Salongo réalisés chaque mercredi et samedi. Les eaux de pluie stagnent à certains endroits et dégagent une odeur nauséabonde par manque d’un système d’écoulement.

«Cette situation doit-elle attendre une campagne électorale pour voir tous les politiques défiler dans ces lieux de négoce pour des travaux d’assainissement», se plaint une marchande. En effet, l’on se rappellera que lors des enjeux politiques écoulés, pas un seul jour ne passait sans qu’une quelconque autorité ne visite ce marché pour des travaux d’assainissement. Pourquoi ce même empressement n’est plus perceptible dans le chef de nos dirigeants ? C’est à se demander si toutes ces réalisations des autorités étaient à de fins électorale et politicienne. A ce jour, le pauvre électorat découvre le vrai visage de toutes ces personnes qui venaient leur faire de beaux yeux. Délaissé à soi-même, le marché central de Manika, à l’instar des autres, demeure un important foyer de choléra au grand mépris des autorités municipales, urbaines et provinciales.

«Gouverner c’est prévoir», dit-on. Mais dans le cas d’espèce, les dirigeants préfèrent garder cette situation pour se faire applaudir après des interventions anodines. Province pilote! Capitale mondiale du cobalt! Dans l’incapacité de mettre une croix sur un simple problème d’assainissement !

Vous aimerez aussi...

6 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.