Lualaba : L’ incendie des effigies du Président Félix TSHISEKEDI et de Joseph KABILA fait ses premiers victimes au Lualaba

Plusieurs sources renseignent des arrestations depuis ce lundi 18 novembre dans les rangs des militants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, Pprd et de  l’Union de Démocrates pour le Progrès Social, Udps . La dernière arrestation est d’un haut cadre de l’Udps et responsable de la mutualité Bana Kolwezi et dignataire d’État, Fana MUSANGU dit Saiza 9. Rodrigue Kisula, communicateur du dignitaire confirme l’information à votre site Lualabamaprovince, il est poursuivi d’être le commanditaire des actes dé destruction des effigies du président honoraire Joseph Kabila Kabange.

Fana MUSANGU dit Saiza 9

Déclaré démissionnaires par la base de l’Udps après leur entrevue avec le gouverneur de province pour n’avoir pas respecté la décision hiérarchique du Président a.i de l’udps suspendant  toute négociation avec le FCC en attendant son discours du mardi qui devrait fixer l’opinion. Ainsi, l’équipe dirigeante de l’Udps Lualaba a été désavouée par la majorité des sympathisants du parti au pouvoir. Mais sa n’a pas été exécutoire par le fédéral Fabien KALAY et ses compagnons.

“La fédération du Lualaba était désormais sous la direction d’un collège de 3 présidents et 11 membres qui étaient mis en place, dans le quel SAIZA 9 était 1er Vice Président alors que le Président titulaire était Bathelemy Ange TSHIYAZ. Chose qui n’a nullement plu à l’ancienne équipe destituée par la base. 

Et le communicateur d’indiquer par ailleurs que “c’est le matin de ce lundi 18 novembre que Saiza 9 était convoqué par appel téléphonique à l’Agence National des Renseignements, ANR. Après son audition dans les offices de l’ANR, le dignitaire a été transféré à l’État Major, puis à la prison. Le motif retenu contre lui c’est parcequ’il est le mobilisateur du parti et il avait aussi mobilisait les membres de son association “Bana KOLWEZI” dans la marche qui avait connu des incidents.

Tous les responsables de la justice et les politiques sont injoignables pour nous éclairer à ce sujet. 

Certains observateurs avisés avaient prédit des actions similaires. 

Pour rappel, le 09 Novembre  dernier, la marche de soutien à la gratuité de l’enseignement de base s’était soldée par des incendies des effigies du Chef de l’État et celles de son prédécesseur.

Stanislas LUMWANGA

Vous aimerez aussi...

2 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.