Lualaba : Matinée d’échanges sur la dotation de 0.3% prévue par le code minier.

Les communautés locales environnantes des projets miniers se sont réunies ce 03 octobre à l’initiative des Organisations Non Gouvernementales de défense des Droits de l’Homme Action pour la Défense des Droits Humains(ADDH), Espoir et SOS les Amis d’Obama.

Les participants venus de la ville de Kolwezi, du territoire de Mutshatsha ( Chef de Groupement Kazembe, Chef de terre Musompo, village Noa, village Mupandja) et du territoire de Lubudi (village Kisanfu et Kisankala), les ONG, églises et médias ont participé à la lecture des articles 258 bis et 285 octies du Code Minier et 414 sexies et septies du Reglèment Minier à l’analyse du contexte actuel qui retarde la mise en place de l’entité juridique chargée de gérer les fonds pour le développement des communautés.

Selon les participants à cette session réunis dans la salle polyvalente du Cadre des concertations de la Société civile du Lualaba, ce retard constitue un préjudice énorme au développement des communautés, deux ans et demi depuis la promulgation de la loi minière révisée.

Enfin, des recommandations ont été formulées par les participants qui entendent poursuivre leur plaidoyer auprès des autorités nationales et provinciales.

Rappelons que cette activité complète celle tenue en début de semaine dans la commune rurale de Fungurume à laquelle avait pris part les forces vives de cette entité et ceux de la chefferie des Bayeke.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.