RDC : PATRICIA MAYOLA MET EN PLACE LA SOCIÉTÉ LIVINGWELL LIVINGWELL ET ASSOCIÉ POUR LUTTER CONTRE L’INSUFFISANCE ALIMENTAIRE

Patricia Livingwell Mayola

Spécialisée dans la production de les cultures maraichères, la société Livingwell Livingwell et Associé que dirige de main de maître Patricia Livingwell Mayola, vient lutter contre la précarité des légumes en République démocratique du Congo, RDC, assurer leur  culture à grand échelle et réduire aussi  leurs  importations. Son souci est de voir tous les foyers de la RDC, ainsi que ceux de l’étranger, consommer au plus haut point les légumes produit par sa société. Selon Mme Mayola, ses produits valent 10 pourcent de moins que ceux vendus sur le marché, elle estime que la vente se fait en tenant compte des conditions financières de la population.

Convaincu que l’agriculture est un grand vecteur de développement en RDC,  Patricia Livingwell Mayola fait de la culture des légumes sa priorité afin de faire partie de cette frange de personnes qui se bat   bec et ongles pour relever ce grand défi de l’autosuffisance alimentaire. Pour faire vivre aux Congolais les délices produits par sa société (Livingwell Livingwell et Associé), déjà implantée au Canada et à Kinshasa, Mme Mayola se dit prête à mettre sur le marché toute sorte de légumes, ceux cultivés en RDC, et partout ailleurs au monde, à savoir, les Céleris, chou, épinard, fenouil, oseille, rhubarbe y compris les salades qui sont une catégorie particulière des légumes-feuilles , vu qu’elles ne sont consommées qu’accompagner d’un assaisonnement du fait de leur manque de goût (endive, laitue, mâche, romaine, scarole), les légumes-tiges (poireau, asperge, chou-rave, pousses de bambou),les légumes-fleurs (artichaut, chou-fleur, brocoli, câpres), les légumes-racines (betterave, carotte, navet, radis, salsifis), les bulbes qui, souvent sont utilisés comme condiments à titre exemplatif, ail, échalote, oignon, les légumes secs, dont on consomme les graines (fève, haricots secs, lentilles, petit pois, pois chiche, soja), les légumes-fruits, consommés en tant que légumes, mais constituant le fruit, au sens botanique, de la plante (aubergine, avocat, concombre, cornichon, courge, melon, olive, pastèque, poivron, piment, tomate…), les « fines herbes », utilisées comme condiments (cerfeuil, persil, estragon, ciboulette, laurier, basilic), les tubercules (patate douce, pomme de terre, topinambour). Il faut noter que les tubercules sont des légumes au point de vue biologique, mais pas au point de vue nutritionnel où ils sont considérés comme des féculents.

Vu qu’elle œuvre dans ce domaine depuis des lustres, la patronne de la société agricole Livingwell Livingwell et Associé va devoir articuler ses actions autour sur la transformation  des produits végétaux agricoles en des produits à valeur ajoutée, elle a aussi de façon laconique invité la population congolaise à plus consommer les légumes pour une alimentation saine et riche en éléments nutritifs, et sa société se bat de reproduire des légumes tout en tenant compte de l’hygiène alimentaire, afin de ne prévenir contre les charges  des maladies d’origine alimentaires.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *