Politique : Déodat KAPENDA et Jules KABWIT touchés par des questions orales s’expliquent devant les élus provinciaux, ce mercredi 27 novembre.

Déodat KAPEND WA KAPENDA, Ministre Provincial de l’Interieur Sécurité et Affaires Coutumières

Depuis un certain temps, le quotidien des populations du Lualaba est confronté à certains faits et événements qui ont fait coulé de l’encre et de la salive. Parmi les cas les plus récurrents figure en bonne place l’insécurité qui sévit la commune de Fungurume et la cité de TENKE.
Deux sombres mois se sont écoulés pour les communautés de ce coin de la province de Richard MUYEJ. Mois de vives tensions et de peur causées par l’insécurité qui gangrène FUNGURUME et TENKE. Pas une seule nuit sans que des bandits à mains armées opèrent en toute quiétude sans crainte d’être arrêtés. Un véritable défi lancé aux services de sécurité en province. Pourquoi cette léthargie dans le chef du ministère en charge de la Sécurité?
La réponse sera connue lors de la réplique à une question orale adressée au responsable de la sécurité au Lualaba.
D’une pierre deux coups, l’ épineux dossier sur la vente de 2 hectares de l’Hôpital Général de Référence MWANGEJI a également intéressé les élus du peuple. C’est dans ce cadre que le Ministre Provincial en charge de la Santé, Éducation et Relations avec le Parlement sera également face à ses anciens collègues. Jules KABWIT devra au cours de la même séance de ce mercredi 27 novembre ecclairer la lanterne de la représentation provinciale sur ce dossier.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *