Lualaba : Quelle image garde-t-on de l’honorable Kouvas ? Athanase Kabeko répond

Cerceuil de l’honorable Kouvas exposé à l’esplanade de l’assemblée provinciale du Lualaba (Ph. d’Archives Lmp/SDL

Décédé le 21 février dernier à Lubumbashi (Haut-Katanga) loin de sa base, dans les conditions non encore élucidées, la mémoire de l’honorable Kouvas Ilunga Michel a du mal à disparaitre dans les esprits de ceux qui l’ont connu.

Défenseur acharné des intérêts de la population, cet élu avait su approché même ceux qui ne sont pas de son obédience politique et spécialement les jeunes.

Athanase Kabeko est l’un de ceux qui l’ont côtoyé de son vivant. Ancien de Cojeka (Collectif des jeunes Katumbistes), il y a quelques temps encore que ce jeune leader était membre de la fondation 100% sûr Tshizainga Sanama avant de mettre sur pied le groupe Vision Tshizainga Sanama, une structure soutenant les actions du parent de cette Asbl, garde encore en mémoire les échanges qu’il a eu peu de temps avant son décès du député.

A l’en croire, Kouvas était toujours prêt à prodiguer des conseils aux jeunes qui l’approchaient. Un vertable grand  frère et une voie pour la jeunesse. Le président de Vision Tshizainga Sanama (VTS) a évoqué, au cours d’un entretien exclusif accordé à lualabamaprovince.com, le parcours d’un homme sans faille, intelligent, sensible aux cris  détresse, courtois, généreux, valeureux et surtout un  homme doté d’un  grand cœur par la nature.

Athanase Kabeko, Président de Vision Tshizainga Sanama (VTS)

Une occasion pour Athanase Kabeko d’inviter les jeunes à la prise de conscience pendant ces moments de tensions politiques constatées en province.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *