Lualaba: Double cérémonie de clôture de l’année académique et collation des grades à l’Université Libre de Kolwezi.

Au total, cinquante-huit étudiants du cycle de graduat a l’Université libre de Kolwezi ont reçu leurs couronnements ce samedi 10 août 2019.

Une deuxième vague des finalistes après celle de l’année académique 2017-2018 qui a sorti un total de 108 gradués dont certains qui sont déjà dans la vie active.

Au cours de cette double cérémonie de collation des grades et clôture de l’année, ils étaient nombreux ces Kolweziens à rehausser de leur présence au cercle familial forum, bâtiment que loue cette jeune institution.

D’abord ! Le président du conseil d’administration, le promoteur de l’ULIKO, a souhaiter la bienvenue à toutes les notabilités venues de partout pour la circonstance. L’ULIKO qui a été créé en 2015 se veut une institution crédible et viable, voilà qui a valu a cette institution l’agrément du ministère national de l’enseignement supérieur, a ajouter le PCA aimé TUBAYA.

À son tour, le recteur intérimaire de cette université privée a exhorté aux finalistes d’êtres des bons citoyens dans la société et ainsi avoir l’esprit d’initiative et surtout en ce moment ou l’emploi de jeune pose problème.

Irène MWENGWE, secrétaire général académique, a pour boucler la série des mots dressée le bilan de l’année qu’elle a jugé positif bien que des efforts restent encore à fournir.

Pour boucler l’année, c’est le ministre provincial de l’éducation, représentant du gouverneur qui a déclarer close, l’année académique 2018-2019.

S’en est suivi, la proclamation des résultats ainsi que la collation des grades académiques.

Cris de joie ; bruits des sifflets, les lauréats ont été accueilles par les membres de leurs familles.

L’ULIKO, organise à son sein les facultés d’économie; le droit ; les sciences de l’information et de la communication ; la construction ; l’informatique et bien d’autres, mais elle est la seule a organiser la faculté des arts avec les options comme le modélisme et la coupe et couture.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *