ESU : un blouson a manche détachable pour les marchandes, œuvre de la modéliste Christelle KABWANG de l’ULIKO mis en vente a Kolwezi

La science n’est utile que dès lors qu’elle contribue à l’épanouissement de la société. Voilà le leitmotiv qui a poussé les finalistes de l’Université Libre de Kolwezi dans la filière modélisme a innover, et ce, pour leurs travaux de fin de cycle.Après trois années de théorie et pratique, une des étudiantes venait de présenter un blouson à manches et poches détachables conçu pour les marchandes et marchands de Kolwezi.Sa particularité, c’est la numérotation pour identification ainsi que les poches qui peuvent être détachées en cas de déplacement des marchandes du marché vers les autres lieus.Christelle KABWANG, puisque c’est d’elle qu’il s’agit voulais en concevant cette marque répondre aux besoins des commerçants de différents lieux de négoce, besoin lié a l’identification et le climat.« Si vous allez chercher une marchandes ou un Marchands, sans le connaître, vous pouvez facilement le trouver par son numéro mentionné d’office sur son blouson. Dans le passé, les marchandes avaient l’habitude de fuite leurs créanciers mais, avec notre marque, il est difficile de le faire. L’autre particularité ce que lorsqu’il fait chaud on peut facilement détacher les manches pour qu’elle devienne courte… » Argumente la conceptrice de cette marque.Certes, une conception qui a séduit le jury et le public venu nombreux assister à cette défense publique de travail de fin cycle.L’université Libre de Kolwezi a par son comité de gestion, décidé d’accompagner cette finaliste devant les autorités urbaines envie de faciliter un partenariat entre elle et ces autorités pour que cette marque soit vendue à Kolwezi.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.