Lualaba : L’Interfédération de l’Union pour la Nation Congolaise rangée derrière son leader Vital Kamerhe (Déclaration)

Le Bureau du comité de l’Interfédération de l’UNC/Lualaba (Ph. LMP/SDL)

En perspective de la reprise du procès en appel de l’affaire Vital Kamerhe contre le ministère public et la Rd Congo prévue ce lundi 31 mai 2021, l’Interfédération de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) province du Lualaba a saisi l’opinion tant nationale et internationale lors d’une déclaration lue ce vendredi 28 mai au siège du parti.

Dans ce message, l’Interfédération de l’UNC/Lualaba a noté non avec regret que “ depuis le procès en première instance, les juges n’ont jamais réussi à mettre de manière claire et suffisante les charges de détournement des deniers publics dans le chef de son Président national, l’honorable Vital Kamerhe”.

Christian MASUDI, Président de l’Interfédération UNC/Lualaba (Ph. LMP/SDL)

Et de poursuivre :

“ La non importation des maisons préfabriquées, grief principal mis à charge du Président national de l’UNC est démentie par l’existence effective de ces maisons en maints endroits par le Gouvernement Ilunga Ilunkamba notamment dans le port où elles moisissent tandis que celles installées dans le camps TSHATSHI sont en pleine électrification.”

“ Par conséquent, poursuit la Vice-Présidente de l’Interfédération des femmes qui a lu la déclaration, l’UNC/Lualaba qui a confiance en la justice et à l’instauration d’un État de droit au Congo, exige la libération pure et simple de son Président national où à défaut, la révision de l’ensemble du procès.”
“ Si rien n’est fait, a indiqué Princesse Kapadi, l’UNC se verra dans l’obligation de considérer le procès de leur leader comme un procès politique ou mieux un règlement des comptes.”

Princesse Kapadi, Vice-présidente Interfédération des femmes

Tout en réitérant son indéfectible attachement à Vital Kamerhe, l’Interfédération s’est dite rangée en ordre de combat en vue de gagner des batailles présentes et futures. Elle a, en outre, présenté les condoléances aux familles touchées par l’éruption du volcan Nyirangongo (Goma) qui n’a pas seulement endeuillé de nombreuses familles mais également jeté dans la rue de nombreuses autres.

Il sied de rappeler qu’une marche pacifique en soutien à Vital Kamerhe était prévue ce vendredi matin, marche interdite par l’hôtel de ville de Kolwezi pour des raisons évidentes liées à la Covid-19 et à l’incapacité pour la police de sécuriser les manifestants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.