Lualaba : Les mouvements des jeunes rangés derrière l’appel à la paix

Une vue de l’assistance (Ph. LMP/SDL)

La fin du mois d’avril 2021 promettait d’être mouvementée à Kolwezi, capitale mondiale du cobalt à cause de la série des marches pacifiques initiées par près d’une douzaine d’associations les uns appelant à soutenir le Vice-Gouverneur et Gouverneur a.i. et les autres à soutenir le Gouverneur absent de la province .

A l’issue du conseil urbain de sécurité de ce lundi 26 avril élargi aux associations implantées dans la ville, à l’unanimité, tous les leaders présents à la rencontre organisée au Centre de lecture et d’animation culturelle (CLAC) ont adhéré à l’appel à la paix lancé par l’autorité urbaine.

Coordonnateur général de FIMAS

Nouvelle alternative de la jeunesse (NAJ) a reconnu que la jeunesse est manipulée par les politiques.
Pour le Coordonnateur de Fidèles de Masuka Saini (FIMAS), il regrette que le partage des postes ne concerne pas les jeunes. Il a invité la jeunesse de Kolwezi à fumer le calumet de la paix pour privilégier le développement de la ville.
Au nom du Conseil Provincial de la Jeunesse CPJ), Splendide Tshot a invité les différentes associations des jeunes à assumer leurs responsabilités tout en invitant les autorités politico-administrative à recourir aux sanctions à l’endroit des récalcitrants avant de solliciter de l’autorité urbaine que le CPJ soit associé aux problèmes des jeunes.

Splendide Tshot, Membre CPJ/Lualaba


Même message du Parlement des jeunes qui a interpellé chaque jeune à revenir à la raison et aux valeurs républicaines.
Betty Kapend, Coordinatrice du VECHA (Vent pour le changement), a fustigé les injures dont certains jeunes sont auteurs. Elle a promis d’ajourner les sit-in prévu pour le bien de tous.

Coordinatrice VECHA/Lualaba

Enfin, il était temps que l’autorité urbaine puisse s’impliquer pour que règne à jamais la quiétude dans la ville.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.