Lualaba : La 37è plénière de l’IDAK pour commémorer le 10è anniversaire

La 37è plénière de l’IDAK (Investissements durables au Katanga) a été ouvert ce jeudi 08 avril à Kampi ya Boma à Kolwezi par le Ministre provincial de l’Interieur et Sécurité représentant le gouverneur de province.

Dans son allocution, Déodat Kapenda wa Kapenda a rassuré les organisateurs de l’accompagnement de Richard MUYEJ. Ce parcours de dix ans doit permettre aux différentes composantes de travailler pour le bien-être de chaque partie prenante et je serai heureux de vous revoir pour la 2è décennie, a conclu Déodat Kapenda.

Déodat Kapenda wa Kapenda, Ministre provincial de l’Interieur et Sécurité représentant le Gouverneur du Lualaba

Prenant la parole, le Président du comité de pilotage Freddy KITOKO est revenu sur la genèse de l’IDAK.
« Il y a 10 ans, les entreprises minières, le gouvernement et les organisations de la société civile avaient accepté de s’assoir et de discuter sur la responsabilité sociétale des entreprises minières (RSE) avec l’appui de la GIZ. Personne ne pouvez s’imaginer que ces discussions non seulement pouvaient durer 10 ans ».

Occasion pour Me Freddy KITOKO de saluer les premières entreprises qui avaient accepter de débuter ce dialogue malgré les critiques acerbes de la part des organisations de la société civile.

l’IDAK a également salué l’engagement du secteur public et les organisations de la société civile (OSC) qui ont accepté de changer d’approche de travail pour afin accepter de dialoguer avec les entreprises et le gouvernement sur la RSE.

Me Freddy KITOKO, Président du comité de pilotage/IDAK

Pendant 10 ans, l’IDAK a fait beaucoup des réalisations, mais pour le Président de ce cadre de dialogue, « la grande réalisation c’est d’avoir profit et maintenu le dialogue dix ans après.

Au delà du caractère festive de cette 37è plénière, Me Freddy KITOKO a invité la plénière à une réflexion sur les perspectives du dialogue lors d’un plaidoyer.

Le Président a également exprimé toute sa reconnaissance à l’endroit du comité de pilotage de l’IDAK, du secrétaire général aux mines, les gouvernements provinciaux du Haut-Katanga et du Lualaba, la GIZ et à Richard MUYEJ, Gouverneur du Lualaba.

Rappelons qu’avec ses trois composantes (Gouvernement, Entreprises minières et la société civile, l’IDAK a pour mission de servir d’espace de dialogue permanent et stratégique sur la bonne gouvernance du secteur minier. Les recommandations produites par IDAK sont destinées à inspirer les réformes des pratiques liées à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Gateau d’anniversaire

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.