Lualaba : Que retenir du discours du Président à l’ouverture de la session de mars 2021 ?

Louis Kamwenyi Thumbu Mataila, Président de l’assemblée provinciale du Lualaba

Les travaux de la session ordinaire de mars ont été solennellement ouverts ce mardi 30 mars à l’hémicycle provincial au cours d’une courte plénière à laquelle ont pris part le Vice-Gouverneur et Gouverneur ad intérim et plusieurs autorités politico-administratives.

Dans son speech, le Président de l’organe délibérant, a rendu hommage au combattant du peuple, le feu honorable Michel Ilunga Kouvas décédé le 22 février dernier. Une minute de silence a été observé en sa mémoire.

L’honorable Kamwenyi Thumbu Mataila Louis est revenu sur la nouvelle majorité issue de l’Union Sacrée de la Nation.
«14 députés provinciaux du Lualaba ont librement adhéré à l’union sacrée», a-t-il indiqué.

Une vue des élus provinciaux

Et de poursuivre :

« l’Union sacrée est une coalition plus élargi (…) à tous ceux qui acceptent de regarder dans la direction de la bonne gouvernance (…) Ce n’est pas un parti politique.»

Cette session aura comme priorité le contrôle parlementaire. Pour le premier des élus, « cet exercice ne soit pas compris comme un harcèlement à l’Exécutif» avant de renchérir que « les députés continueront avec leurs activités des routines telles que : l’analyse ou vote des édits, les descentes, l’évaluation des rapports parlementaires».

Quant à la Covid-19, Louis Kamwenyi a félicité l’équipe de riposte et le gouvernement provincial pour les efforts consentis dans l’éradication de la pandémie mais aussi la recherche des solutions innovantes avant d’appeler tous les Lualabais au respect des gestes barrières et à s’adapter au nouveau contexte de la vie.

Fifi Masuka, Vice-Gouverneur et Gouverneur ad intérim du Lualaba

En outre, le président de l’organe délibérant a appelé les jeunes de la province à s’abstenir de publier ou de ralayer de fausses informations dans les réseaux sociaux.
Conscient de la perdiction de la province à cause de l’intolérance et de la polémique qui règne en maître, l’heure n’est pas à la désinformation ni à l’intoxication.

Louis Kamweny a constamment recommandé aux jeunes à prendre la responsabilité devant l’histoire, la nation et Dieu.
« Si la situation persiste, l’État va agir dans toute sa rigueur», a-t-il martelé.

Une vue des membres du gouvernement à l’ouverture de la session de Mars

Notons qu’une délégation de l’assemblée provinciale du Sud-Ubangi conduite par le rapporteur a assisté à cette ouverture solennelle.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.