Femme sous projecteur du mardi 15 mars 2021 : Pongelle Mwenze, une valeur sûre pour la promotion des droits de la femme

Madame Pongelle Mwenze, née Pongelle Luntonda Banzuzi un certain 7 janvier, est le 5è d’une fratrie de six enfants .

Elle amorce sa scolarité cinq ans après sa naissance au complexe scolaire Les Okapis à Kinshasa. Elle y poursuivra tout le parcours jusqu’à l’obtention du diplôme d’état en Mathématiques-Physique.

Interpelée par l’injustice et l’engagement au service de la communauté, elle optera de poursuivre ses études en Droit à l’Université de Kinshasa (Unikin). En 2009, elle décroche sa licence en Droit économique et social en 2009.

Trois années plus tôt, lors de l’année électorale, elle prête son savoir-faire comme superviseure à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et est affectée au centre d’inscription de l’Université de Kinshasa. Elle sera superviseur des formatrices et opératrice des saisies pendant la période d’après enrôlement.

Toute jeune, elle est engagée dans sa communauté au travers sa paroisse Saint Jean-Baptiste de la Cité Maman Mobutu où elle est secrétaire dans la communauté ecclésiale vivante de base (CEV).

A la fin de ses études, les responsables de la paroisse Saint Jean-Baptiste l’ont approchée pour intégrer la COOPEC-CAMEC (Caisse de Mutuelle d’Epargne et des Crédits), une coopérative d’épargne engagée entre autres dans la lutte contre la pauvreté œuvrant pour le bien-être de la communauté et ses environs. Elle intègre la coopec et y exerce les fonctions de Secrétaire- Caissière jusqu’en 2011.

Fonctionnaire de l’Etat congolais en 2011, elle est affectée à la Commission Nationale de délivrance de permis de conduire (CONADEP) pour assumer les fonctions de Chef de Cellule des productions des permis de conduire jusqu’en 2012, année durant laquelle elle se décide de rejoindre son foyer à Kolwezi dans le Lualaba.

Un départ symbolique, un renoncement très maternel vers une terre à découvrir, à aimer. Fille, femme, épouse, mère, Pongelle Mwenze donne d’elle-même dans plusieurs domaines mettant au service de la communauté ses connaissances et son savoir-faire.
Elle sera plusieurs fois Directrice d’écoles et enseignante pour donner un coup de main dans un secteur en pénurie du personnel qualifié.

Présidente de la Fondation Nyota, qui n’est plus à présenter, elle sympathise avec le Mouvement des Réformateurs Libéraux (MRL) en 2015. Son engagement pour le bien-être de tout un chacun dans son milieu et sa perspicacité dans la recherche des solutions aux problèmes de la communauté pèsera pour que la hiérarchie du MRL la persuade d’accepter de présider à la destinée de la ligue des femmes de MRL, Fédération de Lualaba.

Disciplinée et loyale, Pongelle Mwenze est toujours disponible pour défendre la veuve et l’orphelin, les sans voix, les exclus auxquels elle sollicite l’implication pour un renforcement des capacités permettant de sortir de la pauvreté. Elle fait de l’entrepreneuriat un moyen d’émanciper la femme et la fille-mère et surtout de sortir celle-ci des dangers de travail de mines.

Discrète et engagée pour le bien-être et l’épanouissement de tout un chacun, Elle est silencieuse mais à Kolwezi, son implication au côté de la population parle et la voix porte jusqu’auprès de ceux qui ont des oreilles pour entendre et des yeux pour voir.

C’est le cas de la VPN (Vision pour la Nation) qui en visite à Kolwezi en 2016 a pu constaté. VPN, une structure ponctuelle œuvrant à partir du Canada pour l’éveil des consciences des congolais afin de lutter contre les anti valeurs sociétales faisant de la démocratie une dictature du nombre et pour l’engagement de la jeunesse dans l’exercice de la chose publique qui l’écoute et le soutien dans son parcours au service des vulnérables….

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Fabrice dit :

    je connu madame pongelle à kinshasa dans une atelier de formation organisée par AFIA MAMA une femme responsable digne de son nom

  2. Joël dit :

    Que du courage et bonheur pour elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.