Lualaba : Louis Kamwenyi rassure que des enquêtes sont en cours pour determiner les causes du décès de l’honorable Kouvas.

Après s’être remis de ses émotions suite au décès de l’honorable Michel Ilunga Kouvas le lundi 22 février dernier, le Président de l’Assemblée provinciale, l’honorable Louis Kamwenyi Thumbu Mataila, a adressé un message des condoléances aux honorables députés ainsi qu’à toute la population du Lualaba.

Dans ce message exclusif accordé ce mercredi 24 février 2021 à la presse de l’organe délibérant, pour le premier des élus provinciaux, « ce décès est troublant parce que personne s’attendait à ça, personne ne savait qu’il était malade». 



« C’est par surprise que le dimanche 21 février, je serais informé du déplacement de l’honorable Kouvas dans des conditions sanitaires très précaires par ambulance vers Lubumbashi », a-t-il indiqué.

« Je suis en train de mener des enquêtes pour en savoir plus. Mais c’est qui est important pour moi, c’est d’adresser mon message de condoléances à tous les honorables députés qui sont aussi bouleversés. Je sens à travers les messages, que les honorables députés ont besoin de se ressaisir pour rester un et indivisible, et c’est mon souhait », assure-t-il.


« Les autorités provinciales, notamment Madame le vice-Gouverneur, s’est déplacée pour se rendre à Lubumbashi afin de faciliter l’évacuation de l’honorable Kouvas. Malheureusement, le sort nous a réservé cette surprise de mauvais goût. Hier, le Gouverneur de province, malade en Afrique du Sud, m’a appelé expressément pour me présenter les condoléances suite au décès inopiné de ce vaillant combattant très expérimenté (…) Homme sans rancune (…).

« A la famille biologique de l’honorable Kouvas, je demande aussi de prendre un peu de réserve et de recul et surtout de prendre du courage, attendre les enquêtes pour savoir davantage de quoi il est question dans le décès de l’honorable Kouvas et je leur présente aussi mes condoléances les plus attristées de même qu’à toute la population de la province du Lualaba», a-t-il conclu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.