Lualaba : La dynamique de la jeunesse ruund célèbre la libération du colonel Eddy Kapend par un culte d’action de grâce

Au cours d’un culte d’action de grâce célébré ce samedi 23 janvier 2021, la dynamique de la jeunesse ruund de Kolwezi a remercié Dieu pour la libération du colonel Eddy Kapend Irung.

« Cette libération a été matérialisée par la grâce présidentielle accordée à ce digne fils du terroir près de deux décennies passées derrière les barreaux », a indiqué le pasteur Matthieu Kinda dans son sermon tout en rappelant que DIEU est l’auteur de la grâce.


« Cette faveur imméritée a touché le colonel Eddy Kapend dans le couloir des condamnés à mort en passant par les condamnés à perpétuité jusqu’à sa libération et le président de la république a été un canal utilisé par Dieu pour cette matérialisation.»

Théthé Kon présidente provinciale de la dynamique de la jeunesse ruund (DJR) (photo: LMP/SDL/KZI/2K21)

Prenant la parole en présence de quelques notables de la communauté Divar, la présidente provinciale de la dynamique de la jeunesse ruund (DJR) a loué l’implication de différents acteurs qui ont concouru à la grâce présidentielle particulièrement Mwant Yav Mushid III, l’empereur des ruunds.

Tout en étant reconnaissante à l’endroit du président de la république, Théthé Kon a souligné que « la grâce présidentielle dont a bénéficié l’un des fils de la communauté Divar reste une fierté pour tous les ruunds disséminés sur la terre ». La responsable de la DJR, une branche de l’association socioculturelle Divar a remercié également l’assistance qui a répondu à l’invitation afin de louer Dieu pour ces multiples bienfaits.
Elle a en outre invité tous les jeunes ruunds à l’unité pour le développement du pays.

Dans l’assemblée se trouvait également l’un des enfants du colonel Eddy Kapend. Blaise Mbal n’a pas tari d’éloges à l’endroit du président Félix Tshisekedi qui « a permis que 19 ans après, la famille soit à nouveau réunie. Ces années d’absence ne sont plus qu’un mauvais souvenir, a-t-il souligné.

Pour rappel, ce culte a été organisé en la paroisse Jérusalem de l’église Méthodiste à la cité Manika et suivi d’un cocktail dans la convivialité. Gracié par Félix Tshisekedi le 31 décembre 2020, l’ancien aide de camp de Kabila Père a retrouvé la liberté le 08 janvier 2021.

Théthé Kon entourée des quelques membres

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.