Lualaba : Prêts à paralyser la ville si le gouverneur ne revient pas en province

Réunis à la place Fatima à la cité Manika, une poignée des jeunes avec à leur tête certains leaders des groupes et associations de la jeunesse a été dispersée par la police nationale congolaise ce samedi 09 janvier.

Ces jeunes répondaient ainsi à l’appel d’une marche pacifique lancé par quelques structures des jeunes pour réclamer le retour imminent du Gouverneur Richard Muyey.

Leur porte-parole a échangé avec le commandant ville qui a fait le déplacement. 

« La liberté de manifester est consacrée par notre constitution. Mais vu que l’autorité urbaine nous interdit de manifester pacifiquement, nous nous inclinons, car respectueux de la hiérarchie », a indiqué Joseph Kenyata.

Joseph Kenyata échange avec la police (Ph. LMP/SDL/2K21)

« Nous sommes prêts à paralyser la ville si le Gouverneur Richard Muyej ne revient pas d’ici 48 heures. Si aujourd’hui Kolwezi se développe, c’est grâce à la volonté politique de ce grand homme, car la ville était jadis oubliée », a-t-il conclu.

Les conflits entre le titulaire et le vice-Gouverneur seraient à la base des tensions observées ces derniers jours au Lualaba. Les pro-Muyej accusent le vice-Gouverneur d’avoir faussement accusé Richard Muyej de megestion auprès du Chef de l’Etat, ce qui justifierait selon eux l’absence du Gouverneur dans sa province. Richard Muyej se trouve à Kinshasa où il a pris part à la conférence des gouverneurs.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.