Kolwezi : Tête-à-tête entre l’Adg Gécamines et une délégation des enseignants vacataires.

Quelques enseignants vacataires (Photo : LMP/SDL).

La présence à Kolwezi, Chef-lieu de la province du Lualaba, ce mercredi 12 août de l’Administrateur Délégué Général (Adg) de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines S.A)  SAMA LUKONDE fut une occasion propice pour les enseignants vacataires prestant dans les écoles de cette société de parler de vive voix avec leur employeur afin d’exposer leurs revendications.

Les enseignants vacataires se sont donnés rendez-vous devant l’entrée de l’Institut Technique de MUTOSHI (ITM) afin de contraindre l’employeur de leur accorder une minute de son agenda assez fourni. A l’arrivée de la délégation pour la visite de l’ITM, les membres du Comité de gestion se sont arrêtés à l’entrée de l’école pour recevoir le mémo des vacataires. Occasion également pour le personnel d’entretien et de gardiennage de déposer le leur. Sama LUKONDE a promis de recevoir les deux délégations à l’issue de sa visite de l’école.

« Chose promise, chose due ». Accompagné de son Administrateur Délégué Général Adjoint (Adga) Bester TAMBWE NGOY, du Directeur d’Exploitation du groupe Ouest (DEX/O) Edouard NGOY MUSUL, du Directeur de l’Enseignement Technique (DET/O) Jean-Marie MULOWESA et du Directeur des Actions Sociales (SAS/DIR), Sama LUKONDE s’est entretenu pendant près d’un quart d’heure avec les délégations des vacataires et du personnel d’entretien et de gardiennage.

Aucune déclaration n’a été faite à la presse au sortir de cette brève entrevue. Néanmoins, certaines indiscrétions font état d’un bras de fer qui n’est pas prêt de trouver un compromis satisfaisant pour les deux parties. Pour le Bureau Syndical de la Gécamines, « Il est grand temps que ces agents soient syndiqués afin d’avoir une bouche autorisée pour discuter avec l’employeur », a estimé Jacquie MAKONGA. Néanmoins dans un cadre purement social, le Général Permanant a promis de s’impliquer pour que l’employeur paye rapidement les sous-traitants afin que ces derniers s’acquittent de leurs obligations d’employeur vis-à-vis de leurs agents.

Rappelons que le vacatariat a été introduit à la Gécamines depuis 2000. A ce jour, la société emploie plus de vacataires dans son système éducatif. A titre illustratif, l’Institut Technique de MUTOSHI compte 43 enseignants vacataires sur les 49 alors que MIKUBA, une autre école  située dans la cité de LUILU aligne 8 vacataires sur les 9 enseignants.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.