Kolwezi : L’AJDM s’inscrit en faux contre la démission de Déodat KAPENDA.

Le Comité Directeur de l’AJDM lors d’une interview. De gauche à droite : Clément KABEMBO, Coord.Adj ; Donat SAVU, Coord. et Daniel MAHONE, Chargé des Relations extérieures. (Photo : LMP/SDL).

A l’instar de certaines grandes villes du pays (Lubumbashi, Kinshasa et bien d’autres), depuis quelques mois, Kolwezi connait malheureusement une insécurité qui ne dit pas son nom. Le phénomène a emporté de paisibles citoyens et ce malgré un appui financier conséquent du Gouvernement provincial à la patrouille mixte des services de sécurité.

Les voix divergent quand à la position à prendre face à cette persistante insécurité. D’une part, la Solidarité des Jeunes du Lualaba pense qu’il s’agit d’un problème d’homme, un problème de compétence. Ces jeunes pensent que le Ministre de l’Intérieur doit rendre le tablier. Pour ce faire, ils ont lancé une pétition en ligne en vue de solliciter la démission Déodat KAPENDA WA KAPENDA.

«Pas question de charger un Ministre pour un acte dont il n’est responsable, de près ou de loin», estime d’autre part l’Association des Jeunes pour le Développement de Musonoie (AJDM). Tout en sollicitant l’implication et la collaboration sans faille de la population avec les services de sécurité en vue de barrer la route aux ennemis de la paix, Donat SAVU, Coordonnateur de cette structure invite tout Kolwezi au calme et particulièrement la jeunesse au sens de patriotisme.

Quant à Clément KABEMBO, Coordonnateur Adjoint de l’AJDM, sa structure réitère son indéfectible soutien à Déodat KAPENDA WA KAPENDA, Ministre provincial en charge de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières.

Déodat KAPENDA WA KAPENDA, Ministre provincial en charge de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières lors d’une parade de la PNC (Photo d’archives : LMP/SDL).

Esperons seulement que les autorités comprenent le soucis de la population et y apportent des solutions idoines.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.