RDC : Les 13 parlementaires nationaux Lualabais indignés de l’insécurité persistante dans la province.

Une vue des Députés Nationaux lors de la déclaration.

Au cours d’une déclaration rendue publique à Kinshasa ce mercredi 20 mai 2020, le Caucus de Députés Nationaux du Lualaba s’est insurgé contre les incursions à répétition des bandits armées dans la ville de Kolwezi. Au nom de ses pairs honorables députés nationaux élus du Lualaba, l’honorable Princesse MUNONGO INAMIZI Dominique, rapporteur du caucus, a lu la déclaration de ses pairs dont voici la teneur.

L’an deux mille vingt, le vingtième jour du mois de mai ;

Nous, Honorables Députés nationaux élus de la province du Lualaba, réunis au sein de notre caucus parlementaire, constatons avec amertume que depuis un certain temps, des bandes d’individus sans foi ni loi ont décidé de perturber la vie des paisibles habitants de notre chère province du Lualaba en général, et plus particulièrement de la ville de KOLWEZI, en y perpétrant, en toute impunité et de manière répétitive et barbare, des incursions nocturnes aux domiciles de nos compatriotes, qui se soldent le plus souvent par des vols avec destruction méchante, des viols et pire encore, des assassinats odieux commis de sang froid par des criminels sans état d’âme.
Malgré notre dénonciation publique de ce fait malheureux dans notre déclaration du 5 avril dernier, et en dépit des efforts louables consentis par le Gouvernement provincial du Lualaba, nous nous rendons compte que cette situation, loin de s’améliorer, s’est au contraire empirée au fil du temps, plongeant nos compatriotes dans un grand désarroi. Kolwezi donne ce jour l’impression de se transformer chaque nuit en un champ de tir où les crépitements de balles perturbent de plus en plus le sommeil de nos pauvres concitoyens qui ne savent plus à quel saint se vouer.

Cette situation qui ne fait que perdurer, nous pousse à nous poser les questions suivantes :
1. Que font les forces de l’ordre et la Justice, qui sont sensées protéger la population, pour mettre fin définitivement à cette tragédie ?
2. Pourquoi l’intervention des forces de l’ordre n’arrive-t-elle souvent sur les lieux que plusieurs heures après qu’elles aient été contacté par les victimes, laissant ainsi aux bandits le temps d’opérer en toute quiétude ?
3. A quand le changement de la chaine de commandement au niveau de la police et de l’armée tel que promis par la commission d’enquête déployée récemment au Haut Katanga et au Lualaba à l’issue des incidents survenus le 28 mars dernier (Bakata Katanga) ?
C’est ainsi que nous en appelons au VPM et Ministre National de l’Intérieur et Sécurité, qui du reste a été auditionné hier 19/05/2020 dans la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale et dont les réponses aux préoccupations des élus du peuple sont attendues ce mardi 26 mai 2020, de prendre toutes les dispositions utiles afin de faire régner une paix durable au Lualaba et sur toute l’étendue de la RDC, seul gage pour le développement de notre pays.

Honorable Princesse MUNONGO INAMIZI Dominique, Rapporteur du Caucus.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.