Lualaba : L’appel du gouvernement au confinement souffre de son application !

Les mesures de l’autorité provinciale sur le confinement de toute la population le mardi 24 et le mercredi 25 Mars, peine d’être appliquées. Déjà, tôt le matin, tout le monde s’enpresse à ses activités. Pour les transporteurs, marchands ambulants, travailleurs d’entreprises et autres catégories, c’est la course effrénée à la survie car ici, à chaque jour suffit sa peine trouve son sens. Selon un observateur, la majorité des habitants de Kolwezi vit du jour au jour. Et tout confinement est synonyme d’une journée sans les moindres moyens de subside.

Sur les artères, rien n’a changé dans les habitudes journalières des kolweziens rencontrés. «Le Gouverneur a dit qu’il n’y a aucun cas de coronavirus au Lualaba. Alors pourquoi nous demande-t-il de rester à la maison alors que nous devons trouver à manger pour nos familles», explique un groupe de marchandes ambulantes. «Il me faut de produits pharmaceutiques pour mon épouse alitée à la maison. Je me protége et continue mon travail», justifie un taximan. «Pourquoi imiter ce que Kyabula a fait à Lubumbashi alors qu’ici tout va bien», se demandent les sceptiques. «La population du Lualaba doit être consciente de la pandémie car elle est bien réelle, interpelle un homme sorti s’approvisionner en bien de première nécessité.

Assistons-nous à une sorte de confinement à la Kolwezienne ou les besoins socio-économiques l’emportent sur le danger d’une contamination ?Décidément, si Kolwezi agit de la sorte, quelle est l’attitude des autres coins à l’intérieur de la province ?

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.