Lualaba : Plusieurs ménages des policiers logent dans des veilles maisons fissurées à Kolwezi.

Le camp DILALA de la PNC/LUALABA de la ville de Kolwezi présente une image catastrophique.
C’est dans des maisons fissurées où longent plusieurs ménages avec tous les risquent d’écroulement des murs, le cas probant est celui d’un mur d’une maison qui a cédé sous les dernières pluies qui se sont abattues sur la ville laissant ainsi toute une famille à la belle étoile.

Camp DILALA

La vétusté de ces maisons serait l’une des raisons de cet écroulement
Contacté à ce sujet, le commandant en place du camp dilala pense qu’il reviendrait de plein droit à la hiérarchie policière de prendre ses responsabilités en mains.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.