Une quelconque motion plane-t-elle sur la tête du Gouverneur Richard MUYEJ après celles adressées à deux de ses ministres provinciaux ?

Entrée principale de l’hémicycle provincial du Lualaba

Alors que le Président de l’Assemblée Provinciale du Lualaba est sur le point de suspendre la plénière de ce mardi 03 décembre, l’honorable Michel ILUNGA KOUVAS annonce une motion “de fond” que certains qualifient de motion “d’information”.
Comme l’on pouvait s’y attendre, un curieux silence s’empare de la salle. Toute l’attention de ses collègues et du public est focalisée sur lui. La tension est palpable !

«La province connait une petite déviation», commence-t-il par annoncer. «Le 04 avril 2019, une vente d’immeubles s’est opérée entre la Gécamines S.A. et la province du Lualaba, respectivement représentée par les gestionnaires d’une part et le Gouverneur», dévoile-t-il à l’attention de ses collègues députés.

«Les immeubles achetés au nom et pour le compte de la province et entrés dans le domaine de l’État sont-ils en réhabilitation ou en voie d’être spoliés», se demande-t-il. Et celà sans que la première institution de la province ne soit au courant et encore pire, en violation de l’article 40 de la loi sur la libre administration des provinces, s’indigne le député.

Cette disposition stipule en effet que «l’Assemblée Provinciale est habilitée à exercer un contrôle à priori ou à posteriori sur certains actes déterminés du Gouvernement provincial.» Et l’alinéa 3 de préciser, «les actes de disposition des biens du domaine privé de la province».

Honorable Michel ILUNGA KOUVAS, Député Provincial élu de Kolwezi

Les immeubles concernés sont les anciens Guest-House “SAMPASA” et “SALONGO” situés respectivement à côté du super marché Jambo et sur l’avenue Salongo au Quartier Industriel. A celà , s’ajoute l’espace Marché P2 où une construction est en cours.

Sans vouloir créer de polémique et loin de s’attaquer à quelqu’un, Michel KOUVAS sollicite la constitution d’une commission d’enquête pour que lumière soit faite quant à ce.
Tout en sollicitant la bonne foi du Président de l’Organe délibérant dans l’exécution de cette enquête, le député révèle que le bâtiment de Salongo subit des travaux de réhabilitation en vue d’accueillir certains services étatiques.
Si cela s’avére vrai, après avoir échappé à la motion de la vente de 2 hectares de MWANGEJI, le Gouverneur doit s’expliquer sur ce dossier.

Qui vivra, verra !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.