11 jours de privation et au bout du tunnel la chère liberté pour Saïza 9.

Simon FANA MUSANGU SAIZA9

La nouvelle de sa libération s’est répandue comme une traînée de poudre. De la prison urbaine de Dilala à son domicile après un escale à la permanence de l’Udps et au siège de la mutualité Bana Kolwezi, partout où il passe, il est acclamé en héros.

C’est en homme libre que Simon FANA MUSANGU SAIZA 9 dit Baleine regagne le toit familial aux cris d’allégresse et des vuvuzela de sympathisants de l’Udps et des membres de la mutualité BANA KOLWEZI.

Déchargé de toutes poursuites judiciaires, SAIZA 9 et quelques-uns de ses co-accusés dont l’initiateur de la Fondation Best ZUMA sont libres.

Scène de liesse des membres de la mutualité Bana Kolwezi à la libération de Saïza 9

Le communicateur de l’association Bana Kolwezi annonce une déclaration à la presse dans les heures qui viennent.
Il sera sans doute question d’adresser un message de reconnaissance et de reconfort à tous ceux qui ont soutenu ce fils du terroir pétri de paix.
Pour l’instant, Saïza 9 n’a pas dit un seul mot. Le temps pour lui de savourer en toute quiétude le droit à la liberté après une privation de près de 14 jours.

Arrêté après les incidents malheureux qui ont conduit à l’incinération des effigies des présidents de la République honoraire et celui en fonction, SAIZA 9 était accusé d’avoir mobiliser les membres de son association et de son parti politique à la marche de soutien de la gratuité de l’enseignement de base.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.