CHEFFERIE DE BAYEKE, UN MODELE DE GESTION DE LA REDEVANCE MINIERE

Le code minier révisé et promulgue au mois de mars de l’an 2018 à apporter quelques innovations par rapport à l’ancien. C’est notamment le paiement par les entreprises minières de la redevance directement aux entités territoriales décentralisées.

Salle de réunion/bureau de chefferie

Si cela n’est pas encore effective dans la province du Haut-Katanga vu le conflit de compétence, cette réalité s est vit au Lualaba. Plusieurs entités perçoivent cette redevance depuis juillet 2018. C’est notamment la commune de Dilala a Kolwezi ; le secteur de Luilu ; le secteur de Lufupa ainsi que la chefferie des Bayekes.

Parmi ces entités, la chefferie de Bayekes se démarque par l’affectation des revenus issus de la redevance. Comme le législateur l a voulu, la redevance minière contribue au développement des infrastructures sociaux de base. En une année, son chef-lieu qui est le village Bunkeya s’est métamorphose a une vitesse de croisière. Plusieurs infrastructures y ont été érigés c’est notamment le bureau de la chefferie ; celui du secteur énergie et la radio communautaire de Bunkeya ainsi qu’une bibliothèque inaugures le 04 Juillet 2019, lors de la commémoration du vingt-et-unième anniversaire de trône du sénateur MWENDA MUNONGO MASUKA Godefroid Junior M’siri.

nouveau bureau de chefferie

A ceci s’ajoute plusieurs autres ouvrages en pleine construction ; l’érection des bornes fontaines pour l’addiction en eau ; l’éclairage publics ; le charroi automobile destine aux chefs de groupements et bien d’autres réalisations.

vue de Bunkeya

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.