Lualaba : KAKANDA, situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la province, pilote, tomber dans les oubliettes des décideurs.

KAKANDA cette cité gecamine situé à plusieurs moins 120 km de KOLWEZI reflète de nos jours une image qui laisse à désirer.

Depuis la tombée de la générale des carrières et de la mine aujourd’hui une cité surpeuplée,
La population de cette contrée vie des ses activités maraîchères qui connaissent depuis un certain moment plusieurs difficultés dues au manque des instants,
Avec l’arrivée de l’entreprise minière BOSS Mining, il y avait une certaine lueur d’espoir, mais malheureusement, ils viennent te fermer leurs portes.
Plus d’une personne se livre aux activités artisanales.
Une cité qui autrefois occupé par les agents de la Gécamines présente un tableau tout noir sur le plan infrastruturale : pas des routes asphaltées,
De l’entrée de la cité jusqu’à son cœur ce que des pauvres les usagers.
À notre passage d’autres aspects ont aussi retenu notre attention,
Tel que le bureau administratif de la chefferie de BAYEKE implanté à KAKANA,
la justice, mais aussi la police nationale congolaise .
Coup d’œil sur le social de la population la desserte en eau potable est un véritable Calvaire causé par les coupures intempestives du courant électrique.
Le LUALABA n’est pas seulement la ville de KOLWEZI elle donc il reste encore beaucoup à faire dans l’intérieur de la capitale économique de la République démocratique du Congo.KAKANDA cette cité gecamine situé à plusieurs mois 120 km de KOLWEZI reflète de nos jours une image qui laisse à désirer.
Depuis la tombée de la générale des carrières et de la mine aujourd’hui une cité surpeuplée,
La population de cette contrée vie des ses activités maraîchères qui connaissent depuis un certain moment plusieurs difficultés dues au manque des instants,
Avec l’arrivée de l’entreprise minière BOSS Mining, il y avait une certaine lueur d’espoir, mais malheureusement, ils viennent te fermer leurs portes.
Plus d’une personne se livre aux activités artisanales.
Une cité qui autrefois occupé par les agents de la Gécamines présente un tableau tout noir sur le plan infrastruturale : pas des routes asphaltées,
De l’entrée de la cité jusqu’à son cœur ce que des pauvres les usagers.
À notre passage d’autres aspects ont aussi retenu notre attention,
Tel que le bureau administratif de la chefferie de BAYEKE implanté à KAKANA,
la justice, mais aussi la police nationale congolaise .
Coup d’œil sur le social de la population la desserte en eau potable est un véritable Calvaire causé par les coupures intempestives du courant électrique.
Le LUALABA n’est pas seulement la ville de KOLWEZI elle donc il reste encore beaucoup à faire dans l’intérieur de la capitale économique de la République démocratique du Congo.

Vous aimerez aussi...

33 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.