LUALABA: 127e anniversaire de la mort de M’siri Ier, Bunkeya ne déroge pas a la règle pour 2018 en commémorent les dates historiques du 19 et 20 Décembre.

Le Royaume de Bunkeya

M’Siri fut le fondateur de l’Empire Yeke au Katanga. De son vrai nom Ngelengwe, il était le fils de Kalasa, un audacieux voyageur que le négoce avait déjà mené en Uganda et qui décida un jour de porter ses affaires vers les régions du cuivre.

Le Royaume de Bunkeya, RDC Proche des chutes Kiubo et du parc Upemba, au Katanga (RDC) et de la zone annexe du parc Kundelungu à l’Est, Bunkeya est l’ancienne capitale du Royaume de M’Siri (MSIRI, Roi du Katanga né dans l’Usumbwa actuelle Tanzanie, vers 1835 – Bunkeya, 19/12/1892).
C’est aujourd’hui le chef-lieu de la chefferie des Bayeke, dans le district de Lubudi, province du Lualaba en RDC, situé à 200 km au nord ouest de la ville de Lubumbashi et à 75 km de la ville de Likasi en passant par Lwambo.
chefferie des Bayeke C’est le commerce à longue distance qui amena les Nyamwezi à s’installer au Katanga à la suite de la découverte du cuivre et de l’ivoire. Plusieurs migrations s’y sont infiltrées dont la plus importante était celle de M’siri. Celui-ci fut accueilli par le chef Katanga qui lui confia Lutipuka pour s’y installer. M’siri y regroupa tous les Yeke pour y former la première agglomération. Mais, à la mort du chef Katanga, M’siri se décida de quitter ce village pour celui du chef Pande. Partout il montra ses hauts faits militaires et son esprit guerrier. A cet effet, l’afflux continu de nouveaux Yeke ainsi que d’autres populations autour de lui grandissaient le nombre de ses sujets. Le Royaume de Bunkeya au Katanga RDCAinsi, M’siri songea à choisir un endroit où les terres sont fertiles pour nourrir tout ce monde. Après avoir été successivement à Lutipuka, Kisungu, Kisanga, Mulungushi et Luambo, Msiri découvrit vers les années 1879-1880 le site de Bunkeya où il fixa sa capitale. Il y établit ses principales résidences à Kimpata, à Nkulu et à Munema ainsi que plusieurs autres villages. M’siri réussit à maintenir son autorité parmi les clans et les tribus par une politique dictatoriale et népotiste.

Danseuse traditionnelles en RDC

Les multiples campagnes militaires de M’siri dans la région du Luapula-Moero ont affaibli la puissance du Mwami tandis que les guerres contre les « Kazembe » et les « Arabo-swahili » de Simba au lac Moero ont coûté aux Yeke un lourd tribut non seulement en matériel mais aussi en hommes. Les défaites subies contre Simba par les Yeke les obligeront à abandonner le contrôle politique et économique de la région. Les Sanga, profitant du meurtre de Masengo, se révoltent et tiennent à se défaire de l’hégémonie yeke sur leur espace. A cette même période, plusieurs expéditions de l’E.I.C (Etat Indépendant du Congo) convergent vers Bunkeya afin de faire signer à M’siri un traité de soumission. Il s’y oppose. Un membre de l’expédition Stairs, le capitaine Belge Omar Bodson tue M’siri le 19 décembre 1891. Le capitaine fut à son tour tué par le fils de M’Siri quelques instants après. C’est le début de l’occupation effective du Katanga par les agents de l’E.I.C installés au poste de Lofoi. Mukanda Bantu, fils et successeur de M’siri fait allégeance aux nouveaux maitres et participe avec ses hommes aux multiples campagnes de pacification de la région.

Bunkeya

Plusieurs lieux et sites de mémoire témoignent des faits, notamment :

l’emplacement de l’assassinat du Roi M’Siri dans l’ancien quartier de la reine Mahanga par le capitaine, ainsi que la tombe dans les parages devenus le cimetière royal, aussi où sont inhumés tous les Mwami (rois) qui se sont succédé et les notables de la chefferie.
Le Mont IKULU lieu de méditation, de recueillement du M’Siri et de réunion avec les membres de la Cour
Le quartier de la Reine Marie da Fonseca, la métisse angloportugaise
La tombe du capitaine Bodson
Le palais et le tribunal royal
Le marché
Les cultures maraichères
La cité
Cérémonie traditionnelle RDCLe 20 décembre de chaque année, une cérémonie traditionnelle est organisée pour commémorer la mort de M’Siri et le renouvèlement du pouvoir du chef en place.

Tombe M'siri

On peut également visiter la tombe de Mwenda Wa Bayeke Jean Bosco (1930-1990), qui fut un des descendant de M’Siri. Populaire dans d’autres pays africains, notamment en Afrique de l’Est, Il était un pionnier de la musique congolaise de guitare acoustique.
Notons que M’siri est aujourd’hui l’icône de résistance contre l’impérialisme coloniale.

Sources: Eliel Luapula et COK

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.