Lualaba : La vulgarisation du code minier, une nécessité pour la NSCC.

Apres l’étape de Luilu, la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) a continué ce samedi 29 février son programme de vulgarisation de la loi n° 007/2002 portant code minier telle que modifiée et complétée par la loi n° 18/001 du 09 mars 2018 ainsi que le décret n° 038/2003 du 26 mars 2003 portant règlement minier tel que modifié et complété par le décret n° 18/024 du 08 juin 2018 du 08 juin 2018.

Lors de ces assises autour des innovations de la loi minière révisée, les participants ont échangé sur plusieurs aspects à savoir la redevance minière, la dotation de 0.3% pour la contribution aux projets de développement communautaire, le respect du cahier des charges, la délocalisation et bien d’autres points importants du code minier.

Les participants ont suivi avec attention l’exposé du Coordonnateur a.i de la NSCC qui s’est apaisanti sur ces textes légaux. Malgré les multiples egarements dont font montre certains dirigeants, les participants ont été invité à la culture du respect et de la confiance des autorités politico-administratives en lieu et place de les diaboliser. Pour ce faire, Mike LAMEKI a interpellé les membres de la communauté en vue d’être à même de soutenir les politiques publiques et le développement dans la gouvernance participative.

Secrétaire du Comité Local de Développement de Musonoie regroupant la Gécamines Musonoie, Tshipuki, Pierre MUTEBA, Thizuza, Tshabula et le Golf, estime que désormais de l’ignorance, la communauté est passée à la connaissance. «Nous serons en mesure de revendiquer nos droits et protéger efficacement les membres de la communauté», a reconnu Fernand NGOIE BUTONGO.
«Ces échanges vont aider Musonoie de bénéficier des retombées de l’exploitation minière» a soutenu pour sa part Mike LAMEKI.
Notons que trois sociétés envirnonnent le quartier alors que la communauté ne sait pas faire la différence entre les réalisations nationale, provinciale ou des ETD.

La NSCC promet son accompagnement des communautés impactées par les projets miniers et la continuation de son programme de vulgarisation du code minier. Sauf changement de dernière minute, la prochaine rencontre est prévue au quartier Kapata situé à une quinzaine de kilomètres du centre ville de Kolwezi.

Vous aimerez aussi...

14 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.